FEMME… MANMAN un trésor ki pa la pou lontan

Bien que pour moi, cette fameuse fête des mères commerciale n’a pas lieu d’être, sachant en plus qui l’a mise en place historiquement, c’est quand même un jour spécial où la priorité est mise sur celles qui ont fait un enfant. Je donne cette précision car les normes sociétales régissant la maternité ne sont pas les miennes… 

Par définition , une mère est une femme qui met un enfant au monde . Trop basique pour moi. Dans #lavraievie c’est un peu plus compliqué que ça. Je définis la maternité comme étant l’amour au féminin que l’on peut ressentir pour un enfant biologique ou non de n’importe quel âge et le dévouement sincère passionné que cette même femme ressent pour lui. Cela élargit beaucoup le champ des possibles du coup. En fait, je pars  du principe que toute femme est une mère potentielle et qu’elle peut exercer ce rôle envers n’importe quel enfant qu’elle aura choisi. 

J’ai par ailleurs souvent entendu dire qu’une mère on en a qu’une… Pourquoi ? Limitation législative, politique ou pensée limitante,  j’hésite encore sur la raison à l’origine de cette restriction. Sur le plan scientifique, oui.. Apparemment ! mais sur le plan holistique.. Non ! Les « mères de substitution », « marraines », « 2ème maman » sont fréquentes chez la plupart d’entre nous et si elles s’investissent à fond. Elles pourraient être sur le même piédestal que la mère « déclarée » finalement.

Ma vision de mère

La société veut absolument que l’on désigne une seule personne en tant que mère pour lui accorder tous les crédits sans délégation. De quoi bien mettre la pression comme si il n’y en avait déjà pas assez dans une vie ?! Le fait de mettre au monde un enfant fait-il vraiment de nous une mère ? Un enfant ne peut-il pas avoir plusieurs mamans ? Qu’est-ce qui fait que l’on devient mère ? Quels sont les critères maternels ? Ka ki on manman?

Bon, je ne suis pas là pour chambouler ton cerveau histoire de blablater. J’avais envie de partager avec toi ma vision pour qu’on en discute ouvertement. C’est vraiment un sujet de fond qui me perturbe depuis que j’ai décidé de voir le monde et l’être humain tel qu’il est réellement, dans son individualité. Les cases dans lesquelles on cherche à nous mettre comme des clones sont de vrais enclumes. Sauf que la vie nous réserve beaucoup de surprises…jusqu’à la fin. Essayer d’adopter un schéma conducteur rassure, avoir des repères soulage, mais cela nous enferme aussi dans des conditions de vies qui peuvent être dévastatrices. 

Je peux partir dans beaucoup de thèses utopiques mais le monde ne changera pas de sitôt.

Profitons de la fête de toutes les femmes

Il n’empêche que la fête des mères selon moi, c’est tout simplement une 2ème fête des femmes en fait. À cette occasion, nous avons une journée pour être chouchoutées et il faut en profiter tant que nous sommes là, car nous ne cessons de nous battre aussi pour améliorer nos conditions d’émancipation dans cette société patriarcale. Vivons cette courte parenthèse à fond sans trop réfléchir. Je peux te donner quelques idées pour ça selon ce que tu apprécies. 

Côté bien-être, je te conseille de profiter des soins naturels bô rivyè de la tête aux pieds proposés par Roots évasion. Bains feyaj, massages traditionnels ou rituel d’argile, kijan ou touvé-y ? Je vais bientôt tester j’ai trop hâte ! Côté coiffure, si tu n’as pas peur de mettre de l’igname dans tes cheveux, testes au moins une fois les prestations capillaires à domicile de Fhair organic. Je pense que tu as compris que tu auras que des soins naturels ! Côté cosmétique, les nouvelles teintes des rouges à lèvres My colors de studio strass devrait t’éblouir. Personnellement, le violet me fait de l’œil, je ne pourrais pas résister. On met moins le masque maintenant donc c’est bien d’y penser.

Ce qui est encore mieux, c’est qu’il ne s’estompera pas au moment où tu dégusteras en encas les douceurs de La biscuiterie de Yaya. Tu me diras si tu apprécies les biscuits groseille-piment. Le piment et moi n’avons pas encore trouvé de terrain d’entente pour l’instant ! Tu préfères le salé ?! Pas de souci, il y a les crêpes roulées de Mamafwi à la saintoise monchè si tu connais. Hum! bouch ka fè sos, je ne sais pas pour toi !

En conclusion , fais toi plaisir, femme, mère ou pas, sans retenue pendant cette journée ou pa Jan sav lavi-la kout ! On se retrouve comme d’habitude sur ma page pour blablater ensemble sur tous ces sujets passionnants. Je te souhaite beaucoup de bonheur !

A pli ta moun an mwen

La Blablatez