La langue créole est une langue orale chargée d’images et mystique. Son histoire est intimement liée à l’esclavage et à la colonisation.

LE CRÉOLE AUTOUR DU MONDE

Le créole est différent d’un territoire à un autre selon qu’il ait été sous l’influence lexicale française, anglaise, espagnol ainsi que des langues africaines ou des indiens caraïbes. Plusieurs hypothèses sont émises pour expliquer l’apparition du créole. Certains pensent que le créole a des origines européennes qui a évolué un pidgin* (langue simplifiée, pauvre et instable qui facilite la communication entre différentes populations) dans chaque colonie, d’autres qu’il a une origine afro-portugaise uniquement enfin on l’on suppose que le créole a été fabriqué par les enfants nés dans les colonies. À travers le monde ce sont environ dix-huit millions de personnes qui parlent et/ou habitent sur un territoire créolophone !

LE CRÉOLE AUX ANTILLES

Zoom sur les Petites Antilles françaises, on observe des différences entre le créole de la Guadeloupe et de la Martinique bien que considéré comme îles-sœurs. Dela même dans l’archipel guadeloupéen qui compte les îles de Saintes, Marie-Galante, la Désirade, Saint-Martin (partie française) et Saint-Barthélémy nous constatons des spécificités locales. Le créole guadeloupéen est une langue vivante et en constante évolution.

Il faut dire que la manière dont on considère le créole a également évolué. Entre mes grands-parents qui disait qui n’appréciait pas que l’on parle créole en public et mes neveux qui apprennent désormais le créole à l’école il y a une vrai prise de conscience de la valeur de ce patrimoine culturel au même titre que le gwo ka. De nos jours le créole est devenu un facteur identitaire surtout en France. Apprendre, parler, écrire en créole est de plus en plus valorisé. C’est pourquoi je suis enthousiaste à l’idée de développer ce blog.

Je ne suis pas linguiste, ni professeur et encore moins une spécialiste. Je parle de mon expérience et sur la base des informations, études, thèses et témoignages que j’ai recherché. Nous ne serons pas toujours du même avis et c’est bien pour ça que je compte sur vos commentaires.

KRÉYOL-LA

Kréyòl sé on lang vivan ki ka sèvi épi imaj é sans mistik. Nou pé pa palé de kréyòl san palé dè kad a lèsklavaj é koloni.

KRÉYÒL-LA ASI LATÈ

Ni on pakèt lang kréyòl asi latè davwa kréyòl ka egzisté parapòt a dot lang : fwansé, anglé, espanyol, lang ki ka egzisté an afrik é lang a sé karayib-la. Moun ki fè étid a lang ni plizyé lidé si jan kréyòl vwè jou. Lè yon ka di sé on lyannaj a lang éropéyen dòt ka di sé yenki on mélanj a portigè é lang afriken oben sé on lang sé timoun-la ki fèt adan sé koloni-la enventé yo menm. Ni pwès dizwuit milyon moun ki ka palé ou ki ka viv on koté yo ka palé kréyòl !

KRÉYÒL-LA AN KARAYIB-LA

Lè ou ka gadé menm ant Gwadloup é Matinik kréyòl-la diféran toutotan nou ka kriyé-yo « iles-sœurs ». Pi pré anko an lagwadloup ka konté dot zil kon Lésent, Dézirad, Senmawten, Senbartélémi é pouwtan ou sav rekonèt adan sé gwadloupyen-lasa la chak moun soti. Kréyol sé on lang vivan ki ka chanjé vit.

Sé padavwa jan nou ka vwè kréyol-la chanjé li osi. Lè manman, papa mwen té piti fanmi a yo paté enmé tann yo palé kréyol aloskè nivé an mwen ni kréyòl kom lang an lékol ay jodijou. Nou komansé bay valè a trézo-lasa kon nou ka chéri gwo ka. Nou pé di osi kréyòl sé on idantité. Moun ka chèché aprann, palé é maké an kréyòl. An pé pa pi kontan ki sa ékri blog-lasa.

Pa oubliyé lésé an ti pawòl pou fè mwen sav ki lidé a zot.